Thérapie TCC: comment gérer ses crises d’angoisse?

Les troubles du comportement touchent de nombreuses personnes. Elles sont de diverses origines. Il est possible d’alléguer les phobies ou les anxiétés. Puisque cela relève du domaine psychiatrique, la solution doit être une thérapie comportementale et cognitive. Découvrez le mode de fonctionnement.

C’est quoi le TCC ?

Le TCC est pratiqué sur une brève durée dépassant rarement les 12 semaines. Néanmoins, tout découlera du degré de difficulté du patient. Afin de mieux appréhender le sujet, le site généraliste wikipedia propose des informations. Après avoir pris rendez-vous auprès d’un psychothérapeute. Deux volets seront observés. Il s’agit du volet comportemental et cognitif. En pratique, le professionnel du TCC essayera de comprendre au premier abord les sources de manifestations du souci de son patient. Ensuite, il décortiquera les symptômes physiques ressentis au moment d’une attaque d’angoisse. Puis, les genres de pensées qui surviennent dans sa tête lors de l’apparition de l’anxiété. Le patient recevra ainsi l’aide nécessaire pour casser le cercle vicieux.

Quels sont les volets du TCC ?

Deux volets seront analysés avant de trouver la meilleure solution. À noter que chaque cas est différent et unique. Il est nécessaire de porter son attention en priorité sur le volet comportemental. Une personne ressentira l’étouffement ou de palpitations. Dans certains cas jugés complexes, la victime peut subir une perte de conscience… Toutes ces conditions démontrent la panique. Ensuite, le psychiatre TCC guidera pas à pas le patient à surmonter les facteurs déclencheurs.

Quels sont les résultats attendus ?

Le travail des psychologues va s’axer en grande partie sur la façon de conduire le patient à accepter son problème. Il va alors l’habituer à un environnement stressant et angoissant. Plus précisément, il exposera le patient face à des situations catastrophiques. La seconde partie du labeur vise à apprendre l’attitude positive grâce à divers exercices. Il est bon de savoir que la gestion des pensées perturbatrices est ardue sans assistance.

Quels sont les outils du TCC ?

Nombreux outils sont réclamés lorsqu’un traitement TCC constitue l’alternative. Il existe les instruments cognitifs. Il est par exemple nécessaire de passer par des questionnaires socratiques. La psychoéducation sera aussi appliquée tout comme les exercices comportementaux et de bien-être physiologique. Enfin, le patient enseignera l’assertivité. Dans la psychothérapie, cette dernière est assimilée à l’affirmation de soi.